Exercer en tant que chauffeur privé nécessite le choix entre la carte professionnelle VTC ou la capacité de transport. Pour comprendre ce qui en découle et de faire le choix qui vous convient, suivez-nous dans cet article.

Carte professionnelle VTC en tant que chauffeur privé : c’est quoi exactement ?

La carte professionnelle VTC se procure si on veut être chauffeur VTC. Pour cela, il faut passer un examen VTC. Vous serez interrogé sur différents aspects constituant les qualités que doivent avoir un chauffeur VTC. Si vous ne voulez pas suivre une formation VTC puis passer l’examen, vous avez également le choix de vous inscrire dans le registre des personnes qui utilisent le VTC. Pour pouvoir exercer en tant que chauffeur privé avec une carte professionnelle VTC, votre voiture doit compter au moins 4 places et au maximum 9 places, elle doit être munie de 4 portes. Figurent parmi les critères demandés la puissance fiscale de la voiture à plus de 120 CV.

Capacité de transport en tant que chauffeur privé : c’est quoi exactement ?

Pour avoir la capacité de transport et exercer en tant que chauffeur privé, vous devez tout d’abord suivre une formation et passer à l’examen. Pour lancer votre entreprise, votre capacité financière ne doit pas être inférieure à 1500 Euros. Si vous ne voulez pas passer un examen et avoir le diplôme concernant la capacité de transport, vous devez obligatoirement avoir un diplôme équivalent.

Que choisir entre ces deux statuts ?

Exerçant en tant que chauffeur privé avec une capacité de transport est beaucoup plus bénéfique que d’avoir une carte professionnelle VTC. Pourquoi ? Avec ce statut, le transporteur est beaucoup plus libre et peut exercer dans divers domaines. Avec une carte professionnelle VTC, le transporteur doit avant tout créer une entreprise et de la déclarer. Son avantage est par contre d’avoir un statut juridique. Cependant, le choix vous revient librement.

Note :

Mais avant de vous lancer dans ce métier, il faut savoir qu’être chauffeur privé ne veut pas dire être coincé dans un domaine précis. Il arrive que vous transportez des marchandises, il arrive également que vous êtes chargé de transporter un directeur. Tout dépend de l’institution où vous exercez. Mais le but reste le même : prendre en charge des déplacements en toute sécurité. Il faut savoir que même si la tâche principale du chauffeur privé est de se chargez des déplacements, il peut également faire des achats pour le client et surtout entretenir l’automobile comme la nettoyer par exemple. En moyenne, un chauffeur privé qui débute dans le métier touche en moyenne 1900 Euros par mois. Avec quelques années d’expériences, il peut gagner entre 3000 et 4000 Euros par mois. Tout dépend de son client ou de l’entreprise où il exerce. A noter que même sans diplômes, vous pouvez exercer le métier de chauffeur privé. Le seul critère obligatoire est la possession d’un permis B. Un chauffeur privé doit également posséder quelques qualités comme la connaissance de plusieurs itinéraires. Il doit être courtois et discret car il sera la personne qui sera toujours avec son client.