En débutant dans le domaine entrepreneuriat, il est très important de bien choisir le bon statut juridique pour son entreprise, en commençant tout seul ou en équipe. En effet, il y a des dispositifs préalablement indispensables avant de la créer, ainsi il y a des règles fixées sur sa conception, mais certains paramètres sont évidemment décidés selon vos désirs. Ainsi, différentes façons de fonder une société existe, ce qui nous intéresse ici, c’est la société anonyme.

Qu’est-ce qu’une société anonyme ?

La société anonyme est une forme d’entreprise à vocation commerciale qui fonctionne généralement par des capitaux concédés par les membres associés. Cette mode de financement est également appelée société de capitaux.

Le but, c’est de limiter au maximum les éventuels risques à courir lors d’un gros investissement. Ce système fonctionne véritablement au niveau des grandes firmes, compagnie ou société dans l’objectif est d’acquérir suffisamment de capital vis-à-vis de plusieurs investisseurs potentiels.

Comment fonctionne une société anonyme ?

Toute d’abord, il faut obligatoirement 2 actionnaires au minimum, car son fonctionnement est basé sur les capitaux disponibles.

N’importe qui peut attribuer une valeur des titres financiers autrement dits actions, sauf que cette personne-là est une personne membre à part entière de la société anonyme dont sa présence physique est tout à fait indispensable.

Si l’un des actionnaires est marié, la règle est simple, le conjoint doit littéralement renoncer à revendiquer une part de l’action.

Chaque actionnaire connait plusieurs droits fondamentaux comme : les droits financiers sur le boni de liquidation ; droit politique qui le permet de voter au niveau de l’assemblée ; droits d’information qui permet d’être partie prenante de l’assemblée ; droit de poursuite judiciaire contre les dirigeants.

Quels sont les Intérêts d’une société anonyme ?

Des avantages particuliers sont régis dans ce genre de société.

En effet, le montant fixé des dettes sociales obligatoirement payées par les responsables des associées et des actionnaires sont tout simplement limité par rapport aux valeurs totales de leurs actions investies.

De plus, l’agrément d’un investisseur est beaucoup plus facilité, caractérisé par une négociation très ouverte. Il reste également très accessible à différent profil.

Aucun droit d’enregistrement n’est revendiqué. Donc, chaque membre peut cesser ou renoncer librement à financer l’entreprise.

Un point avantageux au sein d’une société anonyme, c’est aussi sur une bonne répartition de pouvoir au niveau des organes sociaux. Ainsi, il y a :

Le Conseil d’administration et directeur général

Le Conseil de surveillance et directoire

 

Les inconvénients d’une société anonyme

De prime abord, elle ne convient pas catégoriquement aux petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les nombres d’actionnaires par exemple ne conviennent pas, mais également, la valeur de la capitale sociale minimale est de 37 000 euros.

Il est aussi impératif de choisir un commissaire aux comptes durant la création de l’entreprise, ce qui aboutit à la réticence des investisseurs.

En effet, il existe plusieurs manières de créer une l’entreprise que ce une entreprise individuelle, EURL, SARL, SAS, mais il est toujours redevable de bien choisir le meilleur statut juridique qui est :

Le facteur de développement de l’entreprise

La possibilité d’accroitre la valeur financière

Le facteur indispensable pour un pouvoir bien réparti